Une journée à butiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée à butiner

Message par Keleen le Jeu 28 Déc - 22:59

Les feuilles sont déjà mortes, pourtant en tendant l'oreille, on les entend gémir sous le poids du nouveau venu.
Tour à tour, les amas de branches et de végétaux se brisent et s'écartèlent, vigiles communiquant aux bois alentours le chemin que parcourt la présence humaine. Depuis la canopée, certains s'envolent, d'autres se cachent, s'immobilisent seulement. D'autres encore, plus curieux, se risquent à se rapprocher et observer la scène.

L'épiderme de la forêt est encore proche, c'est à peine si l'on entre dans l'un des capillaires menant en son coeur - enfoui bien plus profondément entre les branches, soudain troncs, et les rongeurs, soudain prédateurs. C'est une zone superficielle si l'on se fie au biotope de curiosités qu'elle protège, et pourtant c'est ici que va s'arrêter l'intrus.
S'il faisait de son mieux pour ne pas toucher le sol, c'est ici que la tâche s'avérait complexe ; Alors il avait préféré continuer à pied, choix respectable. Petit à petit, les obstacles végétaux se multiplient, les alentours s'assombrissent et les cadavres automnaux crépitent sous ses pas, et pourtant le Butineur n'en est guère ennuyé : déjà il atteint sa destination.

Le voilà dans une petite clairière où il semblerait soudain que tout géant végétatif ait refusé de vivre. Renouant avec le soleil, sa combinaison blanche le trahit parmi les ombres. Il se détache de la lisière et se glisse sans peine parmi les hautes herbes pour atteindre de grosse boites dispersées ça et là. Les observant une à une, il s'arrête enfin devant un arbre duquel pend une énorme ruche rouge.

- Ah ! Ah oui parfait, c'est la période !

Sans se presser, il s'affaire : pose son panier, monte sur l'escabeau prévu à cet effet, et rabat la grande vitre suspendue au-delà. Il va s'installer tranquillement sur une chaise cachée dans les fourrés, et sort un excentrique magazine.
S'il y a une chose de nécessaire pour refaire son stock de cire, c'est de rester au moins toute une journée en attendant que le four solaire fasse effet. Keleen le sait et ce n'est pas pour lui déplaire : il a de quoi s'occuper une bonne demi-douzaine d'heures, sans vraiment faire grand chose. Et s'il s'ennuie ? Il regardera les abeilles ; après tout, ce sont elles les vraies butineuses.

_________________
Je suis l'homme le plus puissant de ce monde...
Certains m'appellent Dieu... Jupiter... Sangoku... Bob le Bricoleur... Mewtwo... Celestia...
Alors je sais plus comment je m'appelle...

Keleen
Admin

Grade
Fondateur multifonction et Dieu suprême

Messages : 305
Date d'inscription : 27/12/2013

Identité
Classe: Butineur
Âge: 20

Voir le profil de l'utilisateur http://sinyorelodyssee.azurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum