La Grande Attente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Grande Attente

Message par Raphaëlle de Piuma Bella le Jeu 15 Sep - 20:27

Zzzz ... Sœurette, debout. Zzz ... Debout ... ZZz ALLEZ DEBOUT ! 

- Pouah, tais toi, Raph' laisses moi dormir ...

Tu te rends compte que tu parles à voix haute, sale marmotte ?! Debout on va être en retard !

- Hmmm ... Tais toi, laisses moi dormir ... Prends ma place *baille*

Je m'étire dans mon lit comme un chat. Je me lève et je m'habille rapidement d'une chemise de lin blanche, d'un pantalon rouge et d'une tunique de coton de la même couleur. Pendant cette action, je me prends les pieds dans une de mes valises et m'étale de tout mon long. En me relevant, je m'étonne du maintien de matérialisation de cette valise. Et bah punaise, c'est clairement ma sœurette qu'est la plus douée. Tu m'étonne qu'elle se soit écroulée hier et ait continuée de dormir jusqu'à maintenant. Même moi, j'ai ressenti une légère fatigue à cause de toute la magie qu'elle a utilisée. 
Bref, fin de mon habillement est égale à sortir toute mes - nos, je ne sais jamais si il faut que je parle à travers un collectivisme ou pas. Je vais resté égocentré. - valises. Il me faut facilement une bonne heure pour toutes les descendre et une autre afin d'attendre le détachement de marchand qui passe me chercher. Ce détachement arriva sous un homme, de piètre apparence comme d'habits, chevauchant un chameau.

- Héé hoo, t'sais où s'trouve une jeune damoiselle d'nom de De Piuma Bella, petiot ? m'aborde ce marchand.

- C'est moi, en tout point, monsieur. Ne suis-je pas une belle jeune femme, fis-je en battant des cils, légèrement ironique.

- Bien mad'moiselle. J'suis l'éclaireur, va 'core falloir les attendre un peu, le désert est pas trop sûr, c'derniers temps.

- Dîtes, j'aurai un chariot pour moi ou je monterai sur un chameau ?

- Com' vous l'plaira, mad'moiselle. Vos vieux vous ont assurés une belle place grâce à l'or. De brav' gars, ceux-là.

- Pourrai-je alterner ? Car, il se trouve que mes envies divergent souvent ...

- L'marchand en chef p'rra vous l'dire, mad'moiselle, c'lui qui commande.

En parlant du loup, on en aperçoit le bout de la queue. Pas celle d'Olen, hein, celle du convoi.


Dernière édition par Raphaëlle de Piuma Bella le Mar 20 Sep - 19:38, édité 1 fois

Raphaëlle de Piuma Bella

Grade Voyageuse de Vie
Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2016
Localisation : En train de participer à la révolution.

Identité
Classe: Inconnue
Âge: 18 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Grande Attente

Message par Raphaëlle de Piuma Bella le Mar 20 Sep - 19:36

Convoi qui diffère de mes songes matinales. Un seul chariot, tiré par un dromadaire de maigre carrure, et un vieil homme le faisant avancer.

- Est-ce là le ... convoi ?

- Nop, mad'selle, c'que le père Joris qui s'trimballe d'sa charrette pour aller explorer l'vieille ruines d'l'ancienne université.

Ouf. Parce que rentrer dans ça ... Je n'aurai absolument pas pu ... Oui, je suis méprisant ET chochotte. Mais je le vaux bien. Tu sais que tu m'énerves quand t'es comme ça, Raph' ? T'es réveillée depuis quand, toi ? Un bon moment. D'ailleurs, je reprends le contrôle. Transposition de personnalité (oooh, la phrase jouissive).
Ahh, j'aime me réveiller dans un corps déjà actif. Aucun problèmes matinaux, aucunes courbatures. Bref, patientons, my dear Watson. Tu es donc Sherlock ?! Laisse moi rire ...


FEW YEARS (MINUTES) LATER.

Voici le convoi ... Wooo ... Papa et Maman ont bien dépensés leur argent. Donc, je compte au total 7 chariots ... 8, Sœurette. C'est bien moi le matheux, ici ... Oui, donc, 8 chariots, de toutes les couleurs du déserts ; rouge, jaune, rouge et orange, ainsi que veiné d'un or tranquille, un or de de sable ... Ou sable d'or, je ne sais pas ... Ils sont tirés par des chameaux, tous, uniformément, couleur sable mouillé.Les marchands, quant à eux, sont enroulés dans de sortes de djellaba et tiennent leur tête dans des turbans. Je pense que toutes les couleurs de l'arc-en-ciel ne suffirait pas à décrire leurs couleurs. Bon, tu as fini ta piètre description destinée aux lecteurs - si jamais lecteurs, il y a - ? Parce que tu vois, celui qui a l'air d'être le chef vient vers nous et faudrait p'tete aller à sa rencontre.
Je me dépêche d'avancer sous les diatribes de mon alter ego (double, simili ... Enfin, tout ce dont vous voudrez) et salue le chef que j'ai nommé Azur. Non, je ne vois pas ses yeux, mais, comme on dit, l'habit fait bien le moine (c'est pas ça ? Vous êtes sûrs ?!)

- Bonjour, monsieur, je fais, faiblement (et nan, raté, pour l'assurance, contacter mon frère dans l'hémisphère droit de mon cerveau).

- Bonjour, êtes vous bien mademoiselle De Piuma Bella ?

- Oui, c'est bien ça.

- Rimmon, prends les valises de la jeune femme ! Suivez, moi, mademoiselle.

Je me retrouve à la suivre, sans pouvoir ce serai-ce qu'aider ce pauvre homme.

- Vos parents ont bien fait de vous confier à nous. Nous avons nombre de guerrier ou de guérisseur sous nos ordre à Pan et à moi. D'ailleurs, puis je vous tutoyer ? Nous ne devons pas avoir plus de quatre d'écart ; j'ai 21 ans.

Le dragueur classique, te laisse pas avoir sœurette. Tais toi.

- Oui, évidemment … hmm …


- Arioch. Juste Arioch.

Raphaëlle de Piuma Bella

Grade Voyageuse de Vie
Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2016
Localisation : En train de participer à la révolution.

Identité
Classe: Inconnue
Âge: 18 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum