Journal de bord - Voyage vers les étoiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de bord - Voyage vers les étoiles

Message par Keleen le Lun 29 Aoû - 10:04

RP Précédent

Jeudi 7 Juin 513

Je viens de trouver quelque chose qui pourrait m'occuper pendant le trajet. Je pense que j'ai bien fait d'emporter des bougies, à mon habitude. C'est Rodrigue qui m'a passé un crayon et quelques feuilles.

Ça fait un jour que nous sommes partis d'Avain pour aller rejoindre Ladora, où le Dompteur d'Etoiles réside. Ce sont Violette et Rodrigue qui nous accompagnent, Brice et moi, dans notre voyage. Brice est un client que j'ai rencontré juste avant de partir ; C'est un peu grâce à lui que je suis là. Je ne sais pas vraiment quel est l'état de notre relation, cependant je pense qu'on s'apprécie mutuellement, sans raison. Georges, le troisième Porteur, est resté chez eux, pour accueillir les quelques intéressés qui pourraient passer pendant leur absence.
Nous ne nous sommes pas éloignés de la carriole depuis le départ (je ne sais pas pourquoi nous ne nous sommes pas arrêtés à La Léade, personne n'a voulu me le dire, je crois qu'ils préféraient faire plus de route que de s'arrêter dans une ville immense). Ce soir, grande nouvelle, nous allons nous arrêter dans une auberge à Sémonie et bénéficier d'un peu de confort.

Personnellement, je passe mon temps à voleter autour du chariot en observant les alentours ; On passe parfois à côté de maisons, où l'on salue les habitants ; parfois on longe des champs ou des prés ; on traverse aussi des bois, des forêts remplies de bêtes grouillantes et invisibles. Quand je suis fatigué ou que je m'ennuie, je m'assois à côté de Rodrigue, qui conduit la voiture. Je sais qu'à l'arrière, Violette et Brice ont la place qu'il leur faut. Si je tentais ne serait-ce que de m'asseoir auprès d'eux, je me retrouverais inconfortablement compressé entre deux corps étrangers. Rien que de l'écrire me fait frissonner.

En somme, je me suis plus rapproché de Rodrigue que de Brice au cours de ces deux jours d'ennui. Nous avons discuté de tout et de rien, de la famille, de la vie domestique, d'Avain en soi ; J'ai appris que Rodrigue avait passé quasiment toute sa vie là-bas, que lui et Georges était meilleurs amis (ils s'étaient rencontrés en cours, ils sont Quetzäls tout deux). Pour Violette, c'est plus compliqué : ils sont partis se balader dans le reste de la Terre, et ont eu vent de la Nouvelle Aube. Et c'est une fois à Ladora qu'ils ont rencontré Violette, parmi les nouveaux Porteurs, et ensemble, ils se sont portés volontaires pour mener les intéressés au Dompteur depuis Avain.

Aussi, Rodrigue m'a questionné à propos de mon "point de vue sur la proximité". Je lui ai expliqué, et il a qualifié la chose de phobie. Je lui ai clairement fait comprendre que c'était un point de vue, et que ça faisait partie de mes idéaux. J'ai aussi profité de nos discussions comblant le vide pour lui faire un peu de publicité à propos de ma cirerie. (D'ailleurs, j'ai demandé à Vanil de s'occuper des réverbères ce week-end et je prie pour qu'il n'oublie pas)

J'ai écrit tout cela bien lentement pour que ça prenne le plus de temps possible. Rodrigue ne dit rien, je sais qu'il s'ennuie, mais je n'ai rien à lui dire...

_________________
Je suis l'homme le plus puissant de ce monde...
Certains m'appellent Dieu... Jupiter... Sangoku... Bob le Bricoleur... Mewtwo... Celestia...
Alors je sais plus comment je m'appelle...

Keleen
Admin

Grade
Fondateur multifonction et Dieu suprême

Messages : 306
Date d'inscription : 27/12/2013

Identité
Classe: Butineur
Âge: 20

Voir le profil de l'utilisateur http://sinyorelodyssee.azurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord - Voyage vers les étoiles

Message par Keleen le Dim 9 Oct - 18:56

Vendredi 8 Juin 513

J'ai bien dormi. J'ai peu dormi durant la nuit, sachant que mes guides sont surexcités à l'idée d'approvisionner l’École en volontaires. Nous sommes donc partis dès l'aube. Quant à moi, j'ai terminé ma nuit sur la carriole ; Les cailloux sous les roues du véhicule ont vainement tenté de m'en dissuader, mais une fois passé de l'autre côté, tout allait pour le mieux.

J'étais un insecte perdu dans une forêt de hautes herbes qui courait pour sa vie, poursuivi par mes camarades (ceux qui m'accompagnaient dans les cours lorsque je n'étais pas encore un Butineur, que je n'ai d'ailleurs que très peu revu depuis, c'étaient Rudy et Méole par exemple), difformes, dont les jambes étaient trois fois plus grandes que leurs bustes. Leurs pas étaient vifs et agiles et ne laissaient qu'une brume terreuse derrière leur chemin, entre les herbes - qu'ils ne dépassaient pas malgré leurs grandes tailles, assurément.
Un avocat - en costume vert kaki - parvint à m'extirper de la situation en me cachant entre ses bras, puis en se fondant dans le décor tel un brin d'herbe. Alors qu'il me délivrait, et que je grimaçai un cordial "Beurk" mon vieil ami Camille, qui faisait partie de la troupe de poursuivants, me repéra et appela ses compères.
L'avocat enleva ses chaussures qui se transformèrent en ballons, et je le suivait en voletant tandis que nous nous élevions jusqu'au sommet du gazon. Je pouvais alors distinguer le ciel, une fine pellicule d'eau dans laquelle s'agitaient des mouches géantes.
Les deux ballons de l'avocat se transformèrent en gouttes d'eau, et m'emportèrent tandis qu'elles glissaient le long des tiges, comme de la rosée. Dans le feu de l'action, alors que je faisais des roulades dans les gouttes d'eau, tout se figea et je me retrouvai au milieu d'une sphère de cristal. J'attendais quelques heures, et alors que le silence devenait oppressant, je lançai un appel timide : "Bonjour ?"

Rodrigue m'a répondu sans pression, c'est là que je me suis réveillé.

Cette journée a été plus appréciable que la veille. On a échangé tranquillement pendant le voyage.

Quand nous n'avons plus rien eu à nous dire, Violette nous a proposé un jeu simple : Citer un mot drôle chacun son tour : Lunule, motte, barboter, pédiluve, cumulonimbus, valvule, pétoire, gérondif, luron, calvitie, rhododendron, éon, cuticule, pédoncule, cucurbitacée, coing, tâtons, quiche, mulet, mule, génisse, guano, baluchon, salmonelle, crotte, marmotte.

La sonorité "on" semble être l'atout le plus amusant de la langue synienne.

On va passer la frontière dans quelques minutes, et dans quelques heures, on va s'arrêter à une auberge à Polano. La nuit risque d'être mouvementée.

_________________
Je suis l'homme le plus puissant de ce monde...
Certains m'appellent Dieu... Jupiter... Sangoku... Bob le Bricoleur... Mewtwo... Celestia...
Alors je sais plus comment je m'appelle...

Keleen
Admin

Grade
Fondateur multifonction et Dieu suprême

Messages : 306
Date d'inscription : 27/12/2013

Identité
Classe: Butineur
Âge: 20

Voir le profil de l'utilisateur http://sinyorelodyssee.azurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord - Voyage vers les étoiles

Message par Keleen le Mar 20 Déc - 23:16

Samedi 9 Juin 513

Des morpions remplissent la page.

Au moment où j'écris, je vois Ladora au loin, dans les montagnes. On a passé une belle journée et je me suis rapproché de tout le monde ; Je pense que je n'ai plus vraiment besoin de ce journal.

Spoiler:
Comment mettre fin subtilement à un format que l'on n'aime pas <3.

RP Précédent

_________________
Je suis l'homme le plus puissant de ce monde...
Certains m'appellent Dieu... Jupiter... Sangoku... Bob le Bricoleur... Mewtwo... Celestia...
Alors je sais plus comment je m'appelle...

Keleen
Admin

Grade
Fondateur multifonction et Dieu suprême

Messages : 306
Date d'inscription : 27/12/2013

Identité
Classe: Butineur
Âge: 20

Voir le profil de l'utilisateur http://sinyorelodyssee.azurforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord - Voyage vers les étoiles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum