Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Ven 19 Aoû - 20:57

Plus le temps passait moins je voyais mon colocataire. Si bien que la seule image qui me restait de lui était celle d'un personnage repoussant et aigris. Alors j'avais développée une certaine obsession. Je restait souvent dans nos pièces communes espérant le revoir. Je passais le balais ou ce genre de choses stupides. Sans que ça n'aille plus loin. 


Jusqu'à ce jour ou j'ai prévenus Alexander de rester le plus sage possible. J'entendais du bruit en bas, je descendais les escalier sans discrétion. Quand je fus arrivée à la partie centrale de la maison, J'ai compris qu'il était dans la salle de bain. 


Alors je me suis avancée vers la porte sans bruit. Le sol était mouillé, et mes chaussettes pour le coup trempées. Sans réfléchir j'ai rapprochée mon œil de la serrure. Sans réaliser l'action perverse que j'étais en train de faire. 


Pour mon désespoir mon pieds ripe sur le plancher mouillé, actionnant la poignée.


Je me retrouvais là accrochée à la poignée devant l'homme qui me hantais. Comme une étrangère qui avait perdue son chemin. Malheureusement je n'était que sa colocataire détestée. Et je restait sans voix devant lui. Muette, les yeux écarquillés et les pommettes à mon avis griottes.


Et lui, serviette a la main. Je le voyais de tous sont long, et c'était le cas de le dire. Nu comme un petit chat égaré. Et a vrai dire j'ai perdue mes moyens, a croire que j'allais tomber dans les pommes. Ma tête tournait comme la veille à la vu de se corps étranger.

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Jeu 25 Aoû - 23:01

Artémis tendis la main vers le savon, l'air particulièrement pensif.

*Elle peut pas être dangereuse. Tu l'a regardé plus de 4 secondes ?*

Le Conteur lança un regard furtif à Balthazar, couché dans un coin de la salle de bain. Puis il se redressa et entreprit de se savonner le bras et le dos.

-Hum. Je ne voudrais pas qu'elle descende à la cave au mauvais moment, ou qu'elle me tombe dessus en dehors des moments propices.

Le serpent de tissu leva les yeux au ciel et exhala un soupir de consternation rauque, tandis qu'Artémis se frottait les cheveux.

*T'as qu'à ranger tes affaires.*

-Je continue de penser que ton idée de collocation pour me cacher n'est pas une si bonne idée. Et puis si à chaque fois qu'elle sort, elle ramène dans son lit et mon salon un gars en mal d'amour trouvé sur le trottoir , je vais pas m'en sortir.

*T'as qu'à couché avec elle, comme ça elle ne ramènera plus personne.*

-Très drôle. Spirituel, même.

Artémis continuait de se savonner en lançant d'incendiaires regards noirs à Balthazar qui l'observait avec le flegme et l'arrogance propre aux adultes, devant leurs enfants en bas-âge.

*Ce qui est sûr c'est que tu es le plus beau garçon en mal d'amour trouvé sur un trottoir que je connaisse.*

-Encore une blague dans le genre et tu retourne à l'état de pauvre caisse.

Artémis pivota aussi sec pour éviter le regard narquois de son Objet Conteur. Il avait beau se mettre sous l'eau, le regard de Balthazar transperçait toujours son esprit. Finalement, une fois lavé, il se leva et tendit le bras pour attraper une serviette.

-Je maintiens, vieux, il suffit qu'elle tombe au mauvais moment et...

Dans un grincement de tous les diables et un petit cri de stupeur, la porte de la salle de bain s'ouvrit lâchement pour livrer sur le carrelage trempée une Calia trempée, rouge pivoine et l’œil beaucoup trop baladeur. Balthazar, qui avait tourné la tête aussi sec, la jaugea de haut-en-bas.

*Un mauvais moment comme celui là ?* lâcha-t-il laconiquement.

Artémis réagit en quelques fractions de secondes, mais un peu trop tard. Il ceintura sa serviette et s'en fit un pagne presque royal, puis dévisagea la nouvelle venue de ses yeux bleus glaces, écartant une agaçante mèche trempée. Au contraire de sa colocataire désormais écarlate le jeune homme avait légèrement blêmi, et ses yeux s'étaient fait plus froid encore. Il était parfaitement immobile et son regard semblait pouvoir percer un trou dans un diamant brut.

-Oui ? lâcha-t-il d'un ton tellement acerbe qu'il aurait pût trancher la tête de Calia avec.

Ce qu'il n'aurait probablement pas manqué de faire.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Lun 29 Aoû - 13:56

Ma voix repris lorsque qu'il se couvrit la taille. Je savais ce que j'allais lui répondre la n'était pas la question, la question était sa réponse. Sûrement négative.

"- C'est.. C'est que je vais partir chez ma mère le temps de peu être une semaine.. Je ne sais pas trop en fait, c'est.. Pour le travail tu vois. Et je me disait.. Enfin si tu voulait bien, peut être.. Qu'on aillent prendre un café tout les deux.. Enfin si tu veux pas c'est pas grave.."

Je ne savais pas si le plus fulgurant était que j'avais réussis à lui demander ça. Ou la façon dont sont image avait changé, pour moi depuis la première fois. Je savais pas si c'était le fait de l'avoir vu nu. Même si c'était pas voulu pour moi quand on as assez confiance en quelqu'un pour lui montrer son corps.. C'est gratifiant. Cette idée était très clair dans ma tête mais à expliquer ce serrais bien plus compliqué.

Cela n'empêchais que je n'arrivais pas à le fixer. Ou très rapidement, ce qui rallumais la flamme de timidité en moi.

Au fond je me rassurait en me disant que c'était complètement sain de vouloir une relation moins tendue avec son colocataire. Qui plus est si on l'a vu nu sous quelques jours.. non ?

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Lun 29 Aoû - 18:22

Artémis la dévisagea avec un regard suffisamment froid pour faire tomber de la neige. Quelques lourdes secondes passèrent, lentement, avec une épaisse tension s'installant lourdement et confortablement dans la pièce. Balthazar tourna lentement la tête à droite, puis à gauche, avant d'émettre un léger sifflement.

-Un café ? lança Artémis d'une voix cinglante.

*Demandé dans ces circonstances, ça vaut le coup d'accepter.*

-Le jour ou j'aurais besoin des conseils sociaux d'une parure vaudou, je te sonnerais foutu reptile. Maintenant dégage.

Le Conteur eut un mouvement de main sec. Balthazar s'effondra, dénué de vie, et sembla aspiré par par le sac en jute de Chester, qui reposait mollement sur une chaise de bois dans un coin de la salle. Artémis baissa le bras et se tourna vers sa colocataire, l'air légèrement radoucit.

-Laisse moi m'habiller. Sauf si tu tiens à en voir plus.

Un très léger demi-sourire apparut sur ses lèvres. Il était impossible à dire si il renforçait la honte de Caliawen, si il lui proposait vraiment quelque chose ou si il faisait les deux. Puis il se détourna pour aller attraper ses affaires. Aller boire un café avec elle ? Pourquoi pas, après tout. Au moins ça le ferait sortir, et il pourrait discuter un peu avec Caliawen. S'en faire une amie ne faisait pas partie des plans du Conteur, mais ça n'était pas non plus un interdit.

*Et plus si affinité, ce serait carrément un luxe.*

Un grognement répondit à l'intrusion de Balthazar dans son esprit.

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Mar 30 Aoû - 5:10

Mr.Chess Avait su trouver les mot justes. Il réussis à faire surgir de multiples sentiment comme la haine et le désir. Peut être était-ce ce jeune homme qui acceptait toute mes envies. Je ne pouvais pas laisser cette situation en une si brève conclusion, c'était plus fort que moi. Il fallait que ça aille plus loin. 

Je me suis déplacé très vite en direction du jeune homme. Je suis alors intervenue avant que rien ne se passe. Et je retenait ses vêtements.. Mais je n'arrivais point à lui dire pourquoi.. J'avais l'impression de ne plus être timide une seconde puis ce sentiments disparaissait. 

J'aimerais tant être sûre de moi sûre de ce que je fais. Mais je n'avait qu'une idée, une volonté. Que ce foutu collier chépakoi me lâché du regard, même si m'aidait bien à avancer.

[ Entre nous j'ai un peu bu ]

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Mar 30 Aoû - 11:39

Artémis observa sa colocataire droit dans les yeux pendant quelques instants. Elle venait de poser sa main sur le bras qui tenait ses vêtements. Il y eu un léger silence, pas du tout du genre gêné, plutôt comme si l'Univers retenait son souffle. Puis Artémis expira lentement, expulsant au passage tout objet qui traînerait encore dans les méandres sinueux de son cerveau. Quand il fut sûr que plus aucune voix ne l'écoutait, il se pencha lentement en avant, et murmure d'une voix douce:

-Restons en au café, pour l'instant.

Puis il se redressa et se dégagea, avant de reculer un peu et d'observer sa colocataire avec un sourire en coin légèrement moqueur. Puis il la mit poliment mais fermement dehors. Une fois sûr qu'elle se trouvait loin de lui, il retira sa serviette et entreprit de s'habiller. Plongé dans ses pensées, il allait enfiler sa chemise quand il entendit des voix.

C'était assez normal, dans sa vie de Conteur, cependant là ces deux voix ne venaient pas de l'intérieur de son crâne. Pas du tout, en fait. Il reconnu, au travers du battant, celle de Caliawen. Où du moins le déduit-il. Il y avait aussi quelqu'un d'autre, et il ne connaissait pas le moins du monde cette voix. Artémis haussa les épaules après quelques secondes: le facteur sûrement. Une fois complètement habillé, il sorti sur le pallier pour descendre à la cuisine quand il se retrouva face à un homme un peu plus jeune que lui, grand, binoclard et dégingandé. Il le dévisagea de ses yeux froids et perçants.

-Tu t'es perdu, peut-être ? Qu'est-ce que tu fais chez moi ? fit-il sans crier, mais d'une voix cinglante.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Mer 31 Aoû - 21:19

Il me mit a la porte, cependant d'une manière très convenable. Je me suis reposé deux secondes dos à la porte, pour digérer ce qui c'était passé. Si vite. C'était sans doute un peu trop fort pour moi, puis j'ai tracée mon chemin.


Quand je vit Alexander a ma recherche. Je me suis hâtée de lui dire de remonter dans ma chambre. Mais Il ne comprenait pas et se dirigeait vers la salle de bain. 


Malheureusement, Le semi-maître des lieu sortit de la salle de bain au même moment. Et s'interrogea sur le cas d'Alexander. Par grande chance et grande rapidité, je réussis à répondre à la place d'Alexander.


"- Euh je te présente Alexander mon frère, il est en voyage d'affaire a Calys, du coup je l'héberge !"

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Mer 31 Aoû - 21:37

Chester se tourna lentement vers Caliawen, un regard d'acier planté dans les pupilles.

-Ton frère, hein ?

Un demi-sourire prit doucement place sur ses lèvres, un peu comme si il savait parfaitement que c'était un énorme mensonge mais acceptait de jouer le jeu. Le Conteur observa Alexander de bas en haut, puis reprit:

-Tant qu'il ne me dérange pas, ne ronfle pas trop et que vous ne faites rien d'incestueux, il peut rester dans le coin. Et même si c'est la moitié de ta maison, préviens moi quand tu invite des gens, d'accords ?

Après un dernier regard vers Alexander, il disparut dans les étages inférieurs, direction son bureau. Il traversa encore une fois son cellier, poussa la porte à demi-cachée de son bureau et entra dans son petit sanctuaire. D'un air calme et plutôt détendu, il s'approcha de sa haute bibliothèque et en tira un livre. Il le souleva dans la lumière du soupirail coloré, puis alla s'assoir à son bureau où il entama sa lecture en attendant que Caliawen soit prête. D'un geste distrait, il posa son chapeau sur une pile de papier et se laissa aller dans son fauteuil. Ses pensées vagabondèrent vers sa colocataire. Elle semblait tenir à ce qu'ils prennent un café ensemble, et il n'y voyait pas particulièrement d'objection. De plus, elle était mignonne, sympathique, carrément jolie, et une copine ou une sex-friend serait un luxe qu'il pouvait se permettre.

Le Conteur s'immobilisa une fraction de seconde, puis leva lentement le nez de son livre. D'un regard acéré, il fixait l'air devant lui comme si quelqu'un se tenait juste là. Apparemment, ce quelqu'un avait fait quelque chose de mal.

-Retire ça tout de suite. lâcha-t-il d'un air détaché.

Balthazar, qui s'était frayé un chemin au travers de son esprit à son insu, sembla lui faire une sorte de clin d’œil mental très gênant.

*Retirer quoi ?*

-Ta dernière phrase.

*Avoue que tu le pense aussi.*

Chester lui fit un sourire de dinosaure affamé, puis plongea la main dans son sac Conteur. Attrapant le serpent de perle à la base du cou, il aspira d'un geste sec toute la magie qui l'aimait. Il sentit l'objet redevenir inerte entre ses doigts. Il retira sa main du sac et se recoiffa dans le même geste. Il prit quelques secondes pour souffler un peu, puis reprit son livre. Balthazar ne fit plus d'intrusion dans son esprit.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Sam 3 Sep - 18:06

Je me préparais sous les yeux d'Alexander, qui devait se poser pleins de questions. Je choisis une jolie chemise bleue foncé, assez large, que je gardais ouverte de deux boutons. Un pantalon noir, qui ne me serrait pas trop. Un joli collier qui soutenait une petite pierre noir, assez près du cou. Et pour finir des chaussures basses noir. Évidement que l'accord des couleurs est très important ! "vestimentairement" parlant. J'ai retirée mes lunettes et me suis fait un chignon, en laissant quelques mèches dépasser. Puis je me suis parfumée. 


En effet c'était loin d'être le rendez vous de l'année mais j'adore être bien habillée. Je me sens plus confiante. De tout façon, plus on se trouve beau, plus on est beau. 


J'ai expliquée la situation à Alexander, en faisant attention de ne pas citer "l'épisode de la baignoire". Comme on pourrais l'appeler.


Mon stress et ma timidité avait disparu. J'étais même prête à rire de bon cœur avec l'homme qui partageait ma maison. J'abandonnais le temps d'un café, une histoire d'amour bien trop amer a mon goût. Et une situation familial lourde et pesante. 


Attention Caliawen est dans la place !


Alexander me regardait toujours, mais cette fois son regards était plus interrogateur :


"- Euh tu fais quoi la ? Demanda-t-il.


- Je m'échauffe ! C'est très important ! Hop roulement des épaules. Hop je touche mes pieds. Hop les chevilles. Tu vois je sais que je vais devoir lui tenir la conversation assez longtemps. Et c'est assez compliqué pour moi, tu vois ce que je suis obligée de faire.. Mais j'adore ! Je suis à fond ! J'ai répondue.


- On dirait que tu t'apprête à livrer une bataille, c'est marrant. Dit il avec une voix pas très marrante. "


J'avais du mal à déterminer l'émotion dominante d'Alexander, s'il était triste ou juste blasé. En tout cas il devait être vachement fatigué. 


Mais moi j'étais prête à tout donner ! mon échauffement fini, j'embrasse Alexander et ouvre ma porte. 


En route pour de nouvelles aventures ! 


J'ai descendue les escaliers, puis encore des escalier pour retrouver Chess dans son fauteuil. Il avait l'air tout mou, enfin comparé à moi. J'aurais pu affronter l'épreuve de ma vie a la minute. Je réussis à lui envoyer un jovial :


"- On y va !"

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Ven 9 Sep - 18:57

Chester leva les yeux, amusé par la silhouette pleine d'énergie qui se découpait sur le pas de sa porte. La ballade s'annonçait prometteuse. Rapidement, il nota qu'elle s'était mise sur son 31 (quoiqu'il était sûr que ça n'était pas le trésor de sa garde robe); c'était assez étrange pour aller simplement prendre un café, mais une information à prendre en compte tout de même.
Le Conteur, un petit sourire aux lèvres, ferma son livre et le rangea dans les étagères. Puis il se leva tranquillement, d'une démarche souple pareille à celle d'un fauve, et s'avança vers Caliawen. En passant, il récupéra son chapeau sur un crâne, près de la porte, et insuffla un peu de magie à Balthazar. Puis il posa son regard bleu sur Caliawen:

-Je suis prêt. Une envie particulière, pour aller quelque part ?

Tous deux étaient assez proches, et Chester sentait largement le parfum de la jeune femme. Sympathique parfum, dans l'absolu. Il n'en changeait pas moins qu'il se demandait toujours si une annonce particulière allait suivre le café, où si s'était simplement de la courtoisie. Il haussa mentalement les épaules, et reporta son attention sur sa colocataire. Il n'y avait pas grande chose à dire ou à faire d'autre.

En passant Chester remarqua qu'il ne connaissait pas le moins du monde la classe de Caliawen, et les pouvoirs qu'elle avait par conséquent. Un problème notable, somme toutes.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Mar 13 Sep - 8:51

De tous les cafés du coin, le café garguillo avait une place spéciale à mes yeux. Il était magnifique par sa décoration et par ce qu'ils y servaient. Marcelin me l'avait fait découvrir lorsque j'avais été chez lui; Il y a quelques 3 mois de cela. Depuis que j'étais installée je n'avais pas eue le temps d'y retourner. J'ignorais si le conteur connaissait. Ca avait l'air assez populaire, à vrai dire je n'en savais pas grand choses. 


Je me rappelais de ces grand lustres qui couvraient presque entièrement les plafond de ce merveilleux endroit. Sa lumière tamisée blanche qui se reflétait dans ces lustres. Les beaux bijoux que portes les serveurs et leurs gentillesse. Si j'eue à donner un point négatif ce serrais certainement le manque de papier toilette. Mais, vous me direz, en vérité, que nous nous en moquons. Qu'il en soit ainsi, crapules, moi je trouvais cette justification magnifiquement amenée et juste en plus de cela. [ Nique les rageurs ] 


Comment aurais je pus louper, la flamme de ses yeux clairs. Un regard qui voulais tous dire a mon avis. Ô mon ami quelle tristesse que vous soyez tombé sur moi, pensais-je tout bas. C'est simple il ne le savait pas mais c'était comme si je le connaissait. J'aime ce genre de situation vicieuse. Ou même ce moment ou je comprends tout, et cette fois d'un simple regard. Son regard révélait une sorte d'intelligence machiavélique même si je suis sûre qu'il n'était pas si rude. Comme tout le monde. Mais toutes ses habitudes, son sourire, ses yeux me faisait déceler des petits bouts infimes de sa vie. Mais je ne m'avancerais pas pour le moment, il m'arrive de me tromper. 


J'aurais voulu qu'il n'ait pas cet air, que je puisse lui donner une once de sympathie. Je pensais et était presque sûre qu'il était très seul. Je me demande si mon invitation l'avait réconforté, ou ennuyé. Il n'a sûrement rien a faire d'une petite excentrique du pays. 


Il s'est passé une seconde pour que tout ce joue dans ma tête et que je lui réponde le nom du café. Et que je l'y guide d'ailleurs. Il me suivis alors jusqu'à sortir de la maison. 

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Jeu 15 Sep - 21:51

Chester baissa les yeux du grand lustre de cristal. C'était définitivement trop douloureux pour ses pupilles. Son regard, quittant le plafonnier, se mit à vagabonder dans la grande salle. Plutôt haute de plafond, boisée d'un beau bois lustré, parsemé de tables de bois et de métal, de chaises et de banquettes confortables, l'endroit altérait luxe discret et charme élégant. Les boiseries, à défaut d'être particulièrement riches, étaient soignées. Les tables et le sol étaient propres sans être luisant, et les serveurs affichaient un style vestimentaire élégamment débraillé.

*On se croirait dans un pub pour snobs pas trop riches.*

Clairement. Même si les serveurs étaient aimable et la décoration plutôt classe, le cuir de la banquette et les dessous de tables sentaient le désinfectant. En plus, il manquait clairement du papier dans les toilettes. Chester semblait faire un peu tâche dans cet environnement si parfaitement imparfait: chemise recousue, pantalon poussiéreux, sac en toile de jute volontairement miteux, cernes et cheveux ébouriffés... cependant son regard froid décourageait quiconque tenterait de la mettre à la porte. Et puis ça aurait été une sacré faute de savoir-vivre, pensa férocement le Conteur.

De sa place, il pouvait apercevoir quelques clients, les fenêtres donnant sur la rue, et le comptoir du "barman". Différents types de couples étaient attablés, allant homme-femme, homme-homme ou femme-femme. Certains déjeuner, d'autres profitaient d'un café, certains lisaient (journaux ou livres) et un homme seul écrivait dans un coin. Tous possédaient une certaine classe, sauf les petits vieux au fonds qui lui jetaient régulièrement des regards désapprobateurs. Ces deux-là étaient carrément moches. Les fenêtres laissaient entrer des rayons de lumière douce, qui dansaient dans l'air à la lumière de somptueux papillons. Dans le "hall d'entrée" de l'endroit, assis derrière un comptoir, un homme au sourire trop honnête attendait les nouveaux clients. Profitant d'un regard de la vieille en jaune citron et que personne ne lui portait attention, Chester tira la langue à la vieille peau qui manqua de s'étouffer avec son thé de bobo richou supposément du côté du peuple. Écarlate, elle marmonna quelque chose très vite au gars à casquette assis devant elle. Artémis, lui, regarda ailleurs.

Caliawen et lui était attablé à une petite table ronde, simple, agrémentée d'une tulipe orangée. Le Conteur soutenait son menton avec ses mains jointes, et promenait un regard blasé sur l'assemblée, les coudes sur la table. Sa colocataire était assise juste devant lui, et ne le regardait pas à l'instant pour une raison quelconque qui avait probablement échappé à l'esprit du Conteur. Il l'observa quelques instants: pourquoi organiser ce tête-à-tête loin de leur maison, alors que tout deux avaient le même salon ? Une lubie sociale stupide, probablement. Soudain une voix brisa sa réflexion:

-Voilà vos boissons, messieurs dames. Passez un bon moment au café Garguillo.

Un serveur, plutôt jeune et blondinet, posa devant Chester une tasse de café fumante. Avec un sourire poli, il les salua légèrement puis s'éloigna vers une autre table. Artémis l'observa partir, puis se retourna vers Caliawen.

-Tu voulais me parler ?

Il leva sa tasse, dans une esquisse de célébration à un évènement quelconque, puis avala une gorgée. Peut-être célébrait-il leur premier café ensemble, ou peut-être le dernier. La boisson, chaude et forte, était bonne. On pouvait largement leur accorder ça, ainsi que la qualité du service. D'un air légèrement désintéressé, Chester leva les yeux vers Caliawen, savoura peu à peu son café.

La petite vieille en jaune lui lança un regard désapprobateur. Il leva sa tasse dans sa direction.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Jeu 22 Sep - 21:30

J'étais restée bloquée à regarder la tulipe, déposée au centre de la table. Vous ais-je, au jamais parlé de mon amour pour cette plante. La fleur la plus simple et la plus élégante en même temps. 


Les tulipes forment un genre de plantes herbacées de la famille des liliacées, qui compte une centaine d'espèces originaires des régions tempérées chaudes. Plusieurs espèces sont largement cultivées comme plantes ornementales et ont donné lieu à la création de plusieurs milliers de variétés. 


Les tulipes sont des plantes vivaces bulbeuses à tige longues, dures et solitaires, parfois tendues vers le haut.Les feuilles sont assez peu nombreuses. Elles sont alternes, entières, à nervures peu profondes, charnues.Les fleurs ont un périanthe constitué de trois pétales et trois sépales, ayant souvent la même couleur que les pétales. Elles comptent six étamines.Le fruit est une capsule tripartite contenant de nombreuses graines.


Je n'aimais pas les roses, ni les lilas, ni les pensées. J'aimais le muguet mais surtout les tulipes, et certaines jonquilles. J'ai une particulière affection envers les cactus de même. Le deuxième choses la plus belle à cette table était assurément les yeux du Conteur. Mais je préférais regarder la fleur, car j'aurais sûrement eue l'air d'une psychopathe a ne pas le lâcher du regards. Je pus les regarder lorsqu'il me posa une question. Une fraction de seconde mais c'était bien assez. Bien sur je lui répondit directement.


"- Déjà qu'on doit se piffrer tous les jours, autant bien s'entendre non ? J'ai dit, même si je ne pense pas être la meilleure pour dire ça; je veux parler de certains de mes problèmes de timidité aiguë. "


Je pense que j'avais besoin de lui en parle même si clairement, le problème n'étais pas la. Un coin de ma tête pensais à Alexander, tout seul chez nous. Que faisait il a ce moment précis ? Il lisait sûrement. Je me suis rassurée. 


Je touchais du bout de mes deux index la tasse qui me semblait, pour le moment, bien trop chaude. J'ai les jambes croisées sous la table et chaque fois que je le touchait je me retirait. Je le trouvais vachement marrant avec son chapeau et ses cheveux proches du rouge. Même si je trouvais ça génial. J'essayais de cacher mes ongles rongés. Ma mère me disait que ça n'étais pas correct en société. Que ça montrait mon manque de confiance en moi. Chaque fois qu'on en voyait un bout, je rangeais machinalement mais mains sur mes genoux. 

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Ven 30 Sep - 22:41

Artémis but une gorgée, dévisageant son interlocutrice.

-Bien s'entendre, hum ? fit-il avec une sorte d'expression entendue. Comme si ça avait eu valeur d'un quelconque sous-entendu, ou d'un clin d’œil à une blague du passé.

Il reposa sa tasse dans un léger cliquetis de porcelaine et se laissa aller en arrière. Ses yeux pétillaient presque d'amusement et un petit sourire s'était tranquillement installé sur ses lèvres. Il observait Caliawen sans avoir l'air particulièrement avenant, ni même particulièrement hostile. Il semblait s'amuser, observait discrètement les traits de son visage, ses cheveux, la couleur de ses iris.

"Elle est mignonne, hein ?"

Artémis, presque par réflexe, expulsa Balthazar de son esprit. Tous deux étaient d'accords, mais à défaut ça lui apprendrais les bonnes manières: se pointer à l'improviste dans l'esprit de quelqu'un était un manque assez notable de savoir-vivre.
Dit l'homme qui gagne sa vie en brisant d'autres personnes. Quand ce n'était pas ses objets, c'était sa conscience qui lui envoyait des piques. Chester n'était définitivement pas sortit de l'auberge. Une partie de son esprit, cachée loin de l'atteinte de ses Objets Conteurs, émit alors une pensée assez désinvolte: Balthazar, avec ses interruptions lourdingues et inutiles, commençait à devenir un problème. Enfin, plus une nuisance qu'un problème. Il faudrait envisager de le remplacer. Un voyage à Donoé, peut-être ?
Artémis cligna des yeux et revint à la conversation.

-Il y a plusieurs façon de vaincre un problème de timidité aiguë. La plus simple est d'en parler. Tu voulais dire quelque chose en particulier ?

Le Conteur étendit les jambes sous la table. Temporairement. Quand il entra en contact avec celles de Caliawen, il les retira immédiatement. Sans précipitation, mais immédiatement. Il but à nouveau à sa tasse blanche, son regard vagabondant quelques secondes dans la pièce.

La vieille en jaune avait un teint écarlate. Elle semblait s'énerver toute seule face à son possible mari, qui n'avait pas l'air d'écouter particulièrement. Bwarf, les histoires de couples, ça n'a jamais vraiment été la marque de Chess.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Sam 1 Oct - 20:22

je ne savais pas si cette réponse allais lui convenir ou bien l'intéresser mais c'est ce que je voulais répondre.

"- Oui c'est ça bien s'entendre.. En fait j'ai des petits soucis de "communication" on va dire, et puis je voulais te dire que je partais chez ma mère pour le boulot, je suis détective."

Je regardais mes pieds sous la table, j'avais peur de pas être intéressante ou encore j'avais peur de ne jamais pouvoir m'entendre avec cet homme souriant. De toute façon j'allais sûrement partir bientôt alors a quoi bon se faire des copains si je les quittes 2 jours après? 

J'étais soucieuse d'avoir une bonne image. La veille j'avais vu dans le miroir mon corps osseux, mes côtes qui ressortent. mes ongles mutilés, mes veines, ma peau, mes bleus. Mes yeux creusés, fatigués, morbides. Mes cheveux sales, mes cheveux usés, mes cheveux brûlés. Et mes traits, et mes lèvres gercés. Mes sourcils énervés. Pourtant je me demandais comment je ressortais, avec ce fond de vie. C'est comme ça depuis qu'il est partit. 

Je pensais a mes soucis remuant mon café toujours trop chaud. Puis je me suis mis à sa place, pense-t-il à ses soucis, se demande-t-il se que je pense de lui. Et pourtant je n'en pensais rien, sur ce point on avait l'air très différent, lui très confiant, ce sourire maléfique collé à ses lèvres. Et moi ma confiance mourante, cherchant quelqu'un qui pourrait la réconforter. 

J'avais besoin d'un câlin, d'une poignée de main, enfin de la chaleur humaine. Depuis qu'il n'étais plus là c'était comme ça tous les jours, je me trouvais minable. Au fond oui j'étais dans un état pitoyable. 

Mentalement je me suis foutue une claque. Étais-je devenue folle ! il fallait que je me reprenne, que je me remette à jour et c'était le bon moment pour le faire. Et sans trop de mal je me suis convaincu que je me mentais et m'inventais une tristesse. 

J'avais un bon café, un camarade un tantinet étrange et un beau voyage en perspective que demander de plus ? Franchement, on est pas bien la ?

Pour finir je me suis juste dis que ça marchait bizarrement dans mon cerveau. Et que ça ferrait bien marrer les gens si il voyait ce qu'il s'y passait. 

Et toi magnifique plante ? ne ressens tu pas ce désespoir ? ces grands nuages gris qui se rapprochent ? Non toi tu es bien trop insouciante tu es comme une enfant. J'aimerais être comme toi jolie fleur.

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Dim 2 Oct - 15:44

Chester se pencha en avant, coude sur la table et tête appuyé sur la main. Il planta son regard dans celui de Caliawen et ne décrocha pas. C'était de jolis yeux, tous comptes faits.

-Des problèmes de communications ? Comme par exemple ?

Il tenta de camoufler au mieux son léger étonnement sur le fait qu'elle soit détective. Il héberger basiquement la police chez lui, tout en basant son commerce sur les vœux et la misère des gens. C'était un jeu assez dangereux. Après quelques réflexions, cela valait le coup de faire ami-ami avec elle, juste pour avoir le soutient de la loi en cas de menace de mort (ce qui devenait de plus en plus fréquent).

En plus elle était mignonne et jusque là sympathique. S'en faire une amie et peut-être plus était loin d'être une corvée.

-Tant qu'on est là, raconte moi tes problèmes. C'est un peu ma spécialité de sortir les gens du pétrin.

Et de les y remettre bien plus profond l'instant d'après.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Dim 2 Oct - 20:53

Alors je me prenais à ce jeu, et le regardais fixement. J'étais soulagée car tous semblait bien se passer.

"- C'est à dire que je suis un peu introvertie et renfermée, mais sinon ça va. J'ai quelques soucis mais c'est très personnel et je préfère les régler moi même, tu comprends ? Ça consiste en quoi ton boulot ?"

Par sa coiffure extravagante une dame fit secouer le lustre le plus près. Et les rayons de cette claire lumière dansait sur les cheveux de mon compagnons. Un spectacle magnifique, on aurait cru au crépitement du feu de bois, dû à la couleur magnifique de ses cheveux. 

Happée par un bout de cendre sur sa manche je ne pu me retenir de lui demander :

"- Pourquoi fumes-tu ?"

J'ai dis ça très vite sans me dire qu'il se demanderait sûrement comment je savais une telle choses. Mais mon sens aiguë de la vision semblait faire des miracle. Si bien que ce n'était pas le seul détail privé que j'avais pu entrevoir.

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Artémis Chester le Lun 3 Oct - 22:36

Hrp:
Pavé César, ceux qui vont écrire te saluent !

La question de la jeune femme resta en suspend dans les airs pendants quelques instants. De très brefs instants, mais il fallait bien que Chester trouve autre chose que la vérité. Exploiter les rêves et les désirs des gens pour sa richesse personnelle, c'était pas la meilleure chose à présenter à de possibles amis.

-Hum... Je fais dans l'humanitaire. J'aide les gens à accomplir leurs rêves. Tu fumes toi ?

C- Oh oui je vois, c'est cool ! Moi j'ai la vieille pipe de mon grand père et je l'allumerais avant de mourir lorsque j'aurais grande peine. Mais, je veux dire dans quel but fumes tu ?

Chester retint de justesse un sourire. Heureusement qu'il n'avait lancé la création de carte de visite que très récemment, ça aurait été gênant qu'elle le découvre très vite.

-Pourquoi est-ce qu'il pleut, pourquoi est-ce que le feu brûle ? J'ai commencé à fumer avec mon père, et c'est resté. Un peu comme une sorte de... rituel. La première fois j'avais peut-être 15 ans.

- Ça je l'ignore mais c'est bien comme ça, d'accord je vois. Tu es proche de ton père ?

Artémis l'observa un court instant, et son sourire devint imperceptiblement fade dans l'espace d'un battement de cœur. Puis il se reprit.

-Il est mort.

-J'en suis désolée.

-Moi le premier. Et toi ? Ta famille ?

-Ma famille, je l'aime beaucoup, oui j'ai deux sœur et une mère mais mon père ça fait des années que je ne l'ai pas vu. Mais bon ça me convient.

Son regard était fuyant, distant. Un peu comme si soudainement, son interlocuteur se révélait être la tulipe au milieu de la table.

-Hum. On forme un joyeux couple paternellement abandonné, visiblement

-Oui mais toi tu n'a rien pu faire, alors que moi si.

-Je veux bien que tu me racontes cette histoire, voir volontiers, mais pas ici. Tu m'accompagnes ? Il faut que j'aille faire des courses.

D'un geste rapide, le Conteur finit sa tasse d'un trait. Le brevage était chaud, mais agréable une fois fini.

-Oui attend. (Caliawen finit à son tour sa tasse. En se brûlant légèrement.) Voilà.

Chester lui offrit son bras, et tout deux sortir de la salle. En passant, il tira la langue à la vieille en jaune, qui s'étouffa presque avec un biscuit sec. "Presque", pensa Chess. Après avoir réglé, tous deux sortirent au grand jour, se promenant sur les pavés parfaits (ou presque) de Calys. Des enfants jouaient dans la rue, des adultes allaient et venaient entre les différents boutiques... La Ville du Milieu était une belle ville. Enfin seulement dans les quartiers riches ou aisés, comme celui-ci.

-Excuse moi, tu disais ?

-Oh rien, des vieilles histoire à propos de ma famille, reprit Caliawen.

-Vas-y raconte.

-Pour faire court mes parents étaient en conflit, des conflit qui les poussaient à faire des choses et des choix "interdit" si je puis dire. Un jour mon père et partis, j'ai du choisir, sois je le suivais, sois je restais près de ma mère et mes sœur. Des que je parle de lui ma mère le traite. Je ne sais pas qui avait raison car j'étais petite, et sans la version des faits de mon père je ne peux pas juger. Ma grand sœur n'en parle plus. Et mon père doit s'être installé quelque part loin de Lascens. Voilà tout.

A-Charmant.

C-Tu l'as dit.

A-Je compatis. Les histoires de famille séparée, ça me connaît

C-Et toi tu me racontes ?

A-Bwarf.

Le Conteur, s'écartant de Caliawen, poussa la porte d'une épicerie. Il se mit à arpenter les différentes caisses de légumes et de fruit, les entassant dans un panier d'osier avant le paiement. Si le vendeur le voyait ne serait-ce que faire semblant de mettre quelque chose dans son sac Conteur, sa tête quitterait probablement ses épaules en une fraction de secondes. Chester fut donc très prudent en montrant bien où allaient les légumes.

-Désolée, c'est peut être un sujet sensible.

La voix de sa colocataire le ramena à la réalité.

-Petit, mon père se trouvait passablement moche. Pour plaire à ma mère (qui soit dit en passant l'aimait déjà) et correspondre à un idéal physique sociétal, il m'a vendu à un magicien, lequel à fait de lui un sacré beau gosse. J'étais même pas né, à ce moment il ne prévoyait pas d'avoir d'enfants. Et puis le jour de ma naissance, le magicien est venu me chercher et mon père ne m'a pas vraiment retenu. J'ai vécu chez le magicien, que je considère comme le seul à véritablement mérité ma paternité. Ma mère et mon géniteur se sont séparés, et lui doit vivre... quelque part. C'est pas vraiment un sujet sensible, c'est plus un sujet... que je n'aborde pas souvent. Parler de ma vie, c'est pas vraiment mon truc normalement.

-D'accord, désolée ça doit être dur...

Tous deux semblaient s'éviter du regard, consciemment ou non. L'épicier, assis derrière sa caisse enregistreuse, grommela dans sa barbe. Un drôle de duo de drôles de zigottos, c'était bien ça veine. Pile avant sa pause, en plus.

-Tu aime les champignons ? C'est pour ce soir. fit Chester en farfouillant dans une caisse.

-Oui j'aime bien, tu sais faire la cuisine ?

-Yep.

-C'est parfait, moi je sais pas me débrouiller derrière les fourneaux.

Petit moment de silence.

-Dis moi tu as une copine ?

-Au final, c'était vraiment ton frère ? Ou ton petit copain ? Ou les deux ?

-C'était ni mon frère ni mon petit copain, c'est juste un très bon ami.

-Donc tu m'a menti. Pourquoi ?

-Par ce que j'avais peur de ta réaction.

-Parce que tu avais un ami à la maison ? Tu sais j'ai pas de petite copine, je vais pas me vexer ou m'énerver.

-Oui, je suis un peu peureuse en plus d'être timide, c'est mon éducation qui veux ça je crois. Ah bon, étonnant.

-Étonnant ?

-Je ne sais pas a mon avis tu a tout pour plaire, après je ne te connais pas beaucoup.

-Par "tout pour plaire", tu parle de la mésaventure de tout à l'heure ?

-Oh ! Euh non...

Les joues de la jeune femme se colorèrent d'un beau rouge pivoine, sous le regard goguenard de Chess.

-C'est pas par le physique que je juge qui que ce soit. fit-elle.

-Le physique ne fais pas tout, mais c'est un sacré avantage.

-Je te l'accorde. J'ai moi même des soucis de confiance par rapport à mon physique, car je sais que ça compte énormément.

-Y a pas à, définitivement.

-C'est un compliment ? merci beaucoup, répondit-elle en se rongeant les ongles.

-Un compliment ne devient compliment que quand tu le prends comme tel. Bref. On rentre ?

-Je le prends, mais j'étais un peu étonnée c'est tout.. oui j'ai un peu froid.

Tous deux payèrent et sortirent de la boutique. L'épicier, lui, resta bouche bée. Il aurait juré que pendant de longues minutes, il avait été transporté dans un de ces stupides bouquins à l'eau de rose que lisait sa femme.

_________________

Join the Dark side. We have cookies

Artémis Chester
Admin

Grade
Porteur de Grimoire et Administrateur Divin

Messages : 316
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 17
Localisation : Très précisément là où je suis

Identité
Classe: Conteur
Âge: 32

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Caliawen le Dim 6 Nov - 16:33

Tranquillement, nous sommes rentrés, la lumière du jour commençait à peine à s'assombrir. 


Je l'observait de dos, cuisiner. attraper un à un les œufs. Et les casser sans trop de hargne. Couper les légume avec dextérité.


J'aimais le bruit de l'huile dans la poêle qui grille, qui craque, qui pétille. L'huile qui danse, qui brûle. 


L'atmosphère semblait apaisée, et je me sentait soulagée. Malgré le fait que je partirais demain. La lumière bleue de la cuisine était moins blafarde qu'à son habitude. 


Un craquement à l'étage me fit revenir à la réalité. Je devais monter voir Alexander, le pauvre devait se sentir très seul. 


J'ai prévenue le conteur et je suis montée. 


Alexander dormait à moitié quand je suis montée le voir, il n'avais pas faim et souhaitait seulement dormir. Je lui ai déposé un baiser sur le front avant de redescendre. 


Pendant le repas les discutions furent variées, en passant de livre sur goûts vestimentaires. On as aussi parlés architecture, travaux et décorations. On était forcément d'accord mais c'était un dialogue a bon entendeur. 


Je me disais qu'après avoir parlés de problèmes familiaux on pourrait parler de tout. 


La discussion continuait encore et encore, c'est alors que nous nous trouvâmes assez complice pour partager quelques verres d'alcool. Un alcool qu'il ventait, il m'expliquait son origine, ses saveurs et son histoire. C'est vrai qu'il était bon, et il ne semblait pas aussi fort qu'il était. Une saveur un peu amère jusqu'à devenir sucrée. Une couleur orange pale, dégradée. 
Après avoir bu un verre ou deux nous sommes montés comme deux ombre dans sa chambre. Je ne sais pas pourquoi j'y allais c'était un réflexe, comme si c'était normal. 


Je traversais la chambre comme une louve, et je vis sa pièce, sa chambre. Elle avez l'aspect d'une chambre d'homme occupé. Quand je me suis penchée sur son bureau, et je senti ses mains descendre doucement de mon buste à mes hanches. Je me suis penchée pour éteindre la lumière, et je me suis retournée, détachant mes cheveux. Je me suis approchée, et sa présence était si mystérieuse que je l'ai suivi. 


Et, dans la pénombre du soir, je m'adonnais a cet inconnu, entre les murmures discrets de la nuit sombre. Nos soupirs bercés par la brise nocturne.


Et, je ne sait si c'était sa présente, si étrangère à mes yeux, qui me provoquait ces frissons. Et de tous ces coups nous effacions la peur, le doute. Nous fondions sûrement l'évidence.


Je me glissait dans ses toiles, pleine de désir et d'envie dépravée. Et le plaisir de ses balancement et aussi grand que surprenant. Notre étreinte folle me poussait au porte de l'exaltation, ce délit, ce délire, était un délice. 


-


Je m'habillais le laissant seul dans son lit. Alors je m'échappais de la chambre sur la pointe des pieds, lui laissant, en refermant la porte, le dernier de mes regards pour cette soirée. 


Je me suis faufilée dans ma chambre pour attraper une veste bien chaude puis je suis descendue, je sortit dehors. 


Et j'ai allumée la pipe de mon grand père, je n'étais pas en grande peine mais je savais que j'allais bientôt m'arrêter. Et je devais m'arrêter avant que tous s'envole et parte en vrille. La première bouffée fut une immondice, la seconde fut celle qui passa le flambeau à la troisième qui fut exquise. Depuis toujours j'étais fascinée par le mouvement de la fumée, on aurait dit une danse. Et je sentait cette présence dans ma gorge, dans mon poumons. Laissons la danser et vagabonder ou bon lui semble cette fumée, n'êtes vous d'accord ? 


En tous cas j'espère que désormais plus aucun homme me demandra pourquoi je veux aller boire un café avec lui, parce qu'il savent tous comment ça finit le lendemain.

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partenaire particulière veux son partenaire particulier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum