L'épopée de Zoé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'épopée de Zoé

Message par Caliawen le Jeu 16 Juin - 20:39

 
_____________________________________________________________

Il y a quelques décennies. Dans la jungle de Silveja, se promenaient une fille et sa mère. La petite Zoé âgée de 7 ans et la plus grande Delphine De 36 ans. La mère cherchait des plantes médicinale, et la petite Zoé de ces 1m40 et quelques la suivait.

Émerveillée. Un spectacle de couleurs, lui montrait la direction.

« - Regarde Maman ! Du rouge, du jaune, du vert !

- Ne t’éloigne pas trop ma chérie. Cria sa mère. »

Par terre des morceaux de vitraux cassés reflétait la lumière. D’ou venait ces couleurs insolites qui faisaient rêver Zoé. Dans les bois les rayonnements aux milles teintes laissaient apparaître un chemin. Zoé suivit les nuances des milles torches attachés au soleil. Le breuil s’enflammait, grâce aux réverbères naturels des taillis.

Zoé parvint à la fin du chemin, une immense ruine se dressait devant la petite. Elle effleura la caillasse, qui laissa une multitude de cendres sur ces doigts.

Elle n’avait pas peur, ni de ce bâtiment, ni d’avoir perdue sa mère. Alors, elle fonça.

Elle chemina jusqu'à la porte, et flâna à l’intérieur de la bâtisse en ruine.

Les bourrasques traversait les fenêtres et faisait tourner la jolie robe rouge de Zoé. Le vent c’était calmé et Zoé poussée par les doux zéphyrs continua son périple. Jusqu'à la dernière pièce.

Un homme travaillait. Malheureusement Zoé était si petite quelle ne pouvait pas voir ce que faisait le monsieur. Son vaste dos le couvrait.

L’insouciance enfantine de celle ci ne la faisait pas bouger d’un pas.

L’homme c’est retourné, et c’est présenté. Pour l’enchantement de cette petite fille, l’homme était un magicien. Il se ventait d’être hors paire et faisait des démonstrations à celle ci. Zoé était éblouie par ce spectacle. Il faisait apparaître de la fumée de toutes les couleurs et des faisceaux lumineux.

« - C’est moi qui t’ai amené ici grâce à mes lumières. Je sais que tu va retrouver ta mère mais ce n’est pas le moment. Si tu veux bien me suivre princesse ? »

Dit-il en remuant le doigt. D’un coup la petite robe de Zoé s’est transformée En une magnifique robe de princesse rose. Un diadème accompagnait la sublime robe. Zoé ne cachant pas son enthousiasme suivait le magicien à travers les bois en sautillant.  

La brise faisait danser ses cheveux bruns, lorsqu’elle parcourait la rivière de rochers en rochers. La petite tomba, et ses paumes frappèrent au sol.

Le magicien rappliqua et d’un tour de mains referma ses plaies.

Zoé pensait quelle aimerait bien être magicienne car la vie avait l’air plus facile et plus belle.

Ils arrivèrent à la maison du Magicien. Elle était toute ronde avec des épis au dessus. Comme un gros légume. Elle était colorée d’un très joli violet. Les fenêtres et la porte étaient dorées.

Il se mis aux fourneaux lorsque Zoé s’assit à la table du salon. La nappe était blanche avec des points rouges. Elle s’amusait  à appuyer dessus.

L’homme s’est retourné et s’est assis, servant le thé à la petite.

« - Je m’appelle Edouard, et toi ? Avoua-t-il.

- Moi c’est Zoé. Exprima-t-elle avec une voie très aiguë.

- Tu sais pourquoi je voulais te voir Zoé ? Déclara-t-il.

- Non, monsieur. Répondit-elle en se rappelant des conseils de sa maman, être aimable.

- Tu vois c’est un peu compliqué pour une enfant comme toi mais..

- Je ne suis pas petite ! Cria-t-elle. Je comprends !

- Je suis désolé, je n’ai pas l’habitude. Je vis seul ici et je ne rencontre que des touristes sur mon chemin. Qui tracent la route après avoir longtemps observer ma maison. Mais demain c’est mon dernier jour, je vais partir. Je veux que tu gardes mes sors Zoé tu comprends ? Avoua-t-il.

- Tu pars ou ? Dit elle insouciante.

- Je sais qu’on ne se reverra plus jamais. Je dois partir pour aller chercher des médicaments pour mon vieux corps. Dit-il en mentant.


- Mais tu reviens après ?! Demanda-t-elle apeurée.

- Non Zoé, tiens bois ton thé. Dit-il simplement, sans justification. »

Zoé pris un gorgée, elle ne sentait plus son corps et tomba dans les pommes.

Elle s’est réveillée dans son lit. Sa mère à son chevet.

« - Maman, qu’est-ce qu’il c’est passé ?

- Je t’ai retrouvée à l’entrée de la jungle endormie.

- Il est ou Edouard ?

- Qui est Edouard, demanda-t-elle.

- C’est un magicien très gentil, j’étais avec lui toute l’après midi. Dit Zoé.

- Reste ici te reposer ma puce, je reviendrais plus tard. Répondit sa mère convaincue qu’elle avait inventée cette histoire. »

Le lendemain Zoé fuis de sa maison pour retourner à la jungle. Elle grimpa jusqu'à la maison, qui était toujours ici. Elle rentra et trouva une lettre sur la table.

« Zoé,

Je t’offre mon précieux livre de sortilèges, tu l’offriras à tes descendant. De génération en génération. Je ne sais pas pourquoi tu es celle qui recevra ce grimoire. Mais je sais que tu n’es plus une enfant.

J’attends beaucoup de toi, Zoé.

Edouard.

Ps : Je suis parti ce matin, je t’ai laissé un cadeau dans le tiroir sous la table. »

Zoé mis la lettre dans sa poche et le livre dans son sac à dos. Elle ouvrit le tiroir et trouva le diadème de la veille. Qu’elle posa délicatement sur sa chevelure.

Elle repartie vers sa maison et raconta toutes son aventures a sa mère. 

_____________________________________________________________

Oui aujourd’hui moi, Caliawen recevait le grimoire de mes ancêtres. Le jour de mes 7 ans, ma mère m’a raconté cette histoire, et elle m’a transmit le livre. J’ai toujours pensée que l’histoire était très romancée, mais c’est sans doute mieux comme ça.

Caliawen

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2016
Age : 17

Identité
Classe: Mäncien
Âge: 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum