Examen de sortie - Skorfeus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Examen de sortie - Skorfeus

Message par Le Conte le Dim 5 Juin - 13:58

La salle est assez grande. Rectangulaire, en marbre blanc, et éclairée par deux grandes fenêtres de verre. Les murs, approximativement à mis hauteur, sont décoré par une fresque dorée représentant des scènes d'affrontements épiques. Certainement des vestiges d'une guerre abandonnée par l'Histoire et oubliée par tous. Mais en quoi est-ce important ? Au sol, pas de tapis. Le parquet de bois clair est propre, sans une trace de poussière, et parfaitement ciré. Des sièges simple et en bois, alignées contre les murs, vides, attendent patiemment le prochain candidat. Une table basse, faites de verre encadré de bois, supporte une pille de revues, journaux ou même livres rangés et triés dans l'ordre alphabétique. Enfin, à chaque angle se dresse fièrement une plante verte dans son beau de céramique blanche.

Thélia observe tout ça, l'air blasée. Elle se tient bien droite sur son siège tendu de soie noire, derrière son bureau. C'est un imposant meuble de chêne, posé juste à côté de la porte d'Examen. Dessus, tout est impeccablement rangé. Ses feuilles sont rangées dans une pochette orange impeccable, son sous-main est parfaitement aligné avec les lignes du bureau, ses crayons sont rangés par ordre des couleurs de l'arc-en-ciel et sa petite horloge émet un tic-tac régulier. Dans sa robe beige et avec son chignon de cheveux noirs serré sur la tête, Thélia s’ennuie.

Depuis toute petite, elle vit là. Ses parent l'avaient mise en pension à l'Université dès ses 8 ans, et aujourd'hui, à 25 ans, la jeune femme en a sa claque de la discipline. Elle vit dans une rigueur militaire depuis son plus jeune âge, mais pas ses amis. Pour s'intégrer et cesser de passer pour la coincée de service, elle doit se rebeller. Faire un craquage. S'assumer. Et Thélia n'a que ça en tête de puis peu. La liberté. Se rebeller contre les règles établies, surtout si elles sont stupides. Devenir une anarchiste. S'élever contre le reste du monde. Devenir quelqu'un, penser à sa façon et pas comme le cadre qu'on lui à instauré.

Elle inspire. Expire. Inspire encore. Et continue à respirer comme tout les êtres vivants, mais un peu moins fort. Aujourd'hui, elle fait son entrée dans l'anarchie. Dans le chaos. Aujourd'hui elle devient une rebelle. Aujourd'hui, elle renaît. Thélia tend alors la main. Ses doigts tremblent. Elle hésite. Puis sa volonté reprend le dessus et elle commet l'acte de rébellion ultime: elle fait tourner son crayon d'un demi millimètre vers la droite.
Aussitôt elle retire ses doigts, comme si elle s'était brûlée. Puis un sourire naît sur son visage... et disparaît de suite quand s'ouvre les deux portes de la pièces, en même temps. Entrent à la fois le prochain candidat, et le jeune homme chargé de faire entrer les étudiants. Ce dernier, après s'être assuré d'être en face de Skorfeus Sard, s'avance et emmène le prochain candidat dans le couloir.

-Bonjour Skorfeus. Ton Epreuve n'aura pas lieu ici, mais dans l'Arène. Je t'explique: dans les gradins se trouveront trois Examinateurs: Kli, un grand homme massif avec de longs cheveux et une ample robe couleur sable. Marie-Thérésa-Juliette-Catherine Dupont, la dame avec une queue de cheval et une tenue stricte. Et enfin Glo, le grand chauve tout maigre, avec un tatouage runique sur le front. Dans l'Arène, vous serez 8. Chacun de vous sera tour à tour désigné comme cible. Vous devrez résister le plus longtemps possible aux assauts des autres étudiant, sans être touchés: tout coup engendrant la mort ou un handicap grave est proscrit, et un Mäncien accomplit se tient dans les gradins pour vous en empêcher. Vos temps de résistances formeront un classement, à la fin. Les trois premiers remportent leur Examen. C'est tout bon ?

Il s'arrête devant deux lourdes portes de bronze, et frappe trois fois sur le battant avec sa main. Sans un bruit, elles s'ouvrent comme par magie.

-Tu vas subir des tests anti-dopage, magiques ou non. Ne t'inquiètes pas, tout ira bien. Bonne chance, petit.


Dernière édition par Le Conte le Mer 21 Déc - 15:22, édité 2 fois
avatar
Le Conte
Admin

Grade
Gardien des Secrets de ta Vie

Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen de sortie - Skorfeus

Message par Skorfeus le Lun 13 Juin - 21:33

Bon, du coup j'ai réécrit mon exam, j'espère que cette fois-ci je ne me suis pas trompé... désolé si il y a quelques erreurs à cause de la correction automatique de la tablette mais normalement il ne devrait pas y en avoir vu que je me suis relu.


Les portes s'étaient ouvertes sur un long couloir sombre, laissant l'imagination décrire le décor. Le peu de lumière passant à travers celui-ci était rougeâtre, comme celle de l'aube, un moment de la vie effrayant pour moi, qui préfère éviter le contact troublant des gens. Aujourd'hui, pour l'examen de sortie, j'ai choisi de m'habiller comme tous les autres jours de la semaine, avec des vêtements aussi délabrés que possible.

Ce n'est pas que je n’apprécie pas de parler mais, plutôt que je ne suis pas doué lorsqu'il faut exprimer ce que l'on ressent, donc afin d'éviter ce genre de chose, je préfère rester à l'écart et observer les autres. Par ailleurs, c'est dans ces moments d'observation que je ne peux m'empêcher de me poser des questions qui resteront sans réponses. Car, malgré la complexité avec laquelle les Hommes décrivent leur supériorité raciale, cela ne reflète pas la simplicité même d'une réaction humaine.

Déchiffrer un renard des sables est bien plus difficile et intéressant que de manipuler un être doué de pensées. Ah, je crois que c'est la fin de ce couloir. Maintenant que j'étais à la source de la lumière, je pouvais observer plusieurs utilisateurs de magie accompagnés de divers outils sûrement utilisés pour détecter toutes sortes de triche, bien que dans un vrai combat, on ne puisse pas parler de triche, seulement d'un vivant et d'un mort... Je crois que je me suis encore fait emporter par des pensées sombres.

Quelques moments plus tard, les différentes personnes chargées de me contrôler s’approchèrent de moi et m’adressèrent la parole, voilà encore un défaut de l'être humain, car, les pensées ne suffisaient pas, la parole devait lui être accordée.

-Bonjour... hmm, Skorfeus Sard, je présume ? Je suis dans l'obligation de vous demander une goutte de votre sang afin de vérifier si vous avez tenté de tricher. Ne vous inquiétez pas, cela ne prendra que quelques secondes.

L'homme vêtu d'une blouse aussi blanche que les pierres de l'université m'avait demandé cette goutte de sang et, bien entendu, je lui ai donné en posant une aiguille sur mon pouce jusqu'à ce que le liquide écarlate s'en échappe. Une fois que l'homme à la voix pénible obtint les résultats, il me laissa passer avec un mot d'encouragement. Cependant, je traversai la pièce remplie de tous types d'outils installés sur un sol de pierre grise entourée de murs d'un jaune comparable à la crinière du lion, sans même laisser mes yeux se poser sur sa forme.

Je me retrouvai encore dans un couloir, seul, emporté par mes pensées. Cela faisait longtemps que j'attendais ce moment, le dernier jour à côtoyer différents genres de personnes, même si mes interactions avec elles ne pouvaient pas être décrites comme du côtoiement. Enfin, les murs du couloir n'étaient pas atteints par la lumière venant des portes ouvertes à la fin de celui-ci, le sol ne pouvait pas être distingué dans l'obscurité omniprésente et suffocante de ce passage mais une différence avec le couloir précédent était le sable sur le sol et le frottement du vent sec sur mes vêtements.

Une nouvelle fois, j'arrive à la fin du couloir, où, deux portes faites de métal gravé d'innombrables noms, sûrement d'anciennes légendes venant de l'université, étaient ouvertes. Toutefois, je continuai d'avancer jusqu'à être offert la vue d'une arène sans gradins, présentant juste un cercle d'une centaine de mètres de diamètre remplie de sable jaune provenant du désert, les murs étaient faits d'une pierre grise craquelée et abîmée par le temps et les combats passés.

La chaleur au sein de l'arène était la même que dans le désert en plein soleil mais, cela ne me dérangeait pas plus que les sept autres participants présents à l'intérieur. L'un d'entre eux était un homme bronzé, aux cheveux noirs comme tous les sphinx, moi y compris, vêtu d'un haut rayé de bleu et de jaune aux manches courtes et d'un pantalon en toile blanche couvrant ses chaussures de peau. À ma droite, il y avait une femme portant une robe abordant les mêmes couleurs que le haut du candidat précédent, elle était plus pâle que celui-ci mais toujours plus bronzée que moi, elle tremblait sûrement à cause de la peur qu'apporte un combat, ou un test ?

Je ne sais pas, comme d'habitude, j'arrive à observer et à décrire le comportement de quelqu'un, mais jamais à choisir la bonne explication sans avoir un second élément qui pourrait confirmer ce comportement, et le voici, elle avait déjà sorti son parchemin et son stylo, les mains devenues blanches à force de les serrer... elle avait peur de se battre, elle ne causera donc aucun problème dut à ce fait.

Après avoir secrètement éliminé un adversaire de ma liste à détruire en priorité, mon regard se déposa sur le troisième homme, directement en face de moi, avec un visage déformé par l'orgueil et des vêtements composés d'autant de couleurs qu'il était possible de trouver dans le désert. Celui-ci pourrait causer des problèmes au début, mais se perdra dans la confusion du combat, ce n'est donc pas une menace.

Ensuite, il y avait une autre femme, celle-ci était calme et composée, donnant un air de dignité prouvant son appartenance à la noblesse. Par ailleurs, ses vêtements aussi délicats que possibles avec la toile colorée et de haute qualité provenant sûrement d'une terre étrangère le prouvaient. Son parchemin avait déjà pris la forme d'un bouclier composé d'une multitude de cristaux. Cependant, elle était trop éloignée pour être un danger dans le court terme.

Une autre femme était à côté d'elle, mais celle-ci ne présentait aucun trait remarquable, mis à part ses yeux fermés et son sourire... étrange réaction pour un examen, elle doit avoir confiance en sa force, il faut donc que je m'en méfie et que je m'en occupe le plus rapidement possible.


Il restait seulement deux hommes, mais ils étaient sûrement des jumeaux, vu que leur apparence physique était parfaitement identique, jusqu'à la même mèche de cheveux recouvrant le même oïl. L'un d'entre eux avait formé une sorte de gant autour de sa main à l'aide du parchemin et l'autre s'apprêtait à écrire des runes afin de supporter son frère, je suppose. Ces deux-là étaient les plus dangereux pour moi. Je devais m'en débarrasser ou les utiliser de manière intelligente... Mais la question était de savoir si cela en valait le coup ou non.

Étant donné qu'avec les observations précédentes, je pouvais supposer que transformer son parchemin avant le début de l'épreuve est autorisé mais créer des runes ne le sont pas, je peux sûrement me servir de la confusion de la première cible afin de diriger les jumeaux vers la femme noble. J'ai juste besoin d'installer quelques runes s'activant par pression, cela aurait été beaucoup plus simple en utilisant l'alchimie, mais je ne peux rien faire contre ces règles. D'un autre côté, je pourrai rendre inconscients plusieurs adversaires si je ne suis pas la première cible... car sinon j'aurai besoin d'un tout autre plan.

Par contre, j'aimerai savoir pourquoi ils me regardent tous comme ça ? Est-ce à cause de mes vêtements ? Ils n'ont jamais vu un crasseux de leur vie ou quoi ? Tch.

Après quelques minutes, les portes de l'arène se fermèrent et une voix venant de dessus résonna autour de nous.


-L'examen va bientôt commencer donc écoutez attentivement jeunes sphinx.

En levant la tête, les quelques mèches de cheveux épargnées par le tissu recouvrant ma tête vinrent frotter mon front me donnant le réflexe d'amener ma main sur mon front me protégeant par la même occasion de l'éblouissement par la boule de feu suspendue en dessous du toit de verre, servant à éclairer et à chauffer l'arène. De l'autre côté de la vitre, les trois professeurs pouvaient nous regarder de dessus avec leur expression de supériorité complète. Une des émotions que j'apprécie chez quelqu'un, car, les personnes éprouvant le sentiment de supériorité sont faciles à manipuler. Mais, dans le cas présent, cela ne m'aidera pas. La femme nous observa tous un par un, ne gâchant pas plus d'une seconde sur une personne, elle ouvrit ensuite le bec lui servant de bouche et prononça d'une voix aussi droite que sa posture,

-À chaque tour de ce test, une rune de lumière s'activera sur la cible à combattre pendant trois secondes, une fois ces trois secondes écoulées, cela signifie que vous êtes libres de commencer. Lorsque la cible est touchée par une attaque ou attrapée par un adversaire, un son de tambours résonnera pour signifier la fin du tour. Je ne vous souhaite pas bonne chance, car cela ne vous servira à rien, donc, que l'élite se relève avec dignité.

Elle n'a pas dû avoir une enfance facile pour finir aussi stricte que ça, j'espère ne jamais devoir parler à une telle personne... je ne m'en remettrai pas. Après mon court monologue, la première rune s'activa en dessous de l'homme orgueilleux, sans gâcher une seule seconde, le stylo de cristal était déjà dans mes mains, puisant le mana qu'il transformait ensuite en une encre d'une couleur indescriptible, se déposant sur ma robe afin de former une rune améliorant la solidité de celle-ci, la rendant aussi résistante qu'une cotte de mailles.

Avec cela, je pourrai bloquer au moins une attaque, maintenant il faut que je m'occupe du reste... il faut que tout soit en place le moment venu et ce ne sera pas simple. Portant mes yeux vers les autres participants, je pus observer le premier homme que j'ai décrit couru vers la cible, épée faite de son parchemin en main. Lorsqu'il arriva en face à celle-ci, il essaya de trancher son ventre, mais l'attaque fut esquivée d'un simple saut en arrière.

Après quelques secondes d'attaque et d'esquive, la cible prit le courage de réaliser sa première rune qu'il déposa sur ses chaussures juste après avoir bondi, pour enfin atterrir et créer un nuage de sable accompagné d'une petite onde de choc. Il avait sûrement augmenté le poids de ses chaussures pour se dissimuler dans le sable. C'est à ce moment que les autres participants, à l'exception de moi-même, se précipitèrent dans toutes les directions en utilisant des armes couvrant une zone relativement importante, tel un fouet ou une lance, créés à partir de leur parchemin.

Quelques dizaines de secondes gâchées plus tard, la fille noble créa quelques runes sur les cristaux de son bouclier, ce qui provoqua un vent balayant le nuage de sable ainsi que la cachette de la cible qui fut attaquée de tous côtés par tous les participants, même moi, en réalisant une rune alourdissant ses vêtements pour l'empêcher de bouger trop rapidement et échapper aux attaques. Mais, ce qui m’intéressait, c'était surtout ce vent et regardant de plus près, la fille noble avait créé des runes augmentant la température autour de certains cristaux, créant de l'air chaud et d'autres avec l'effet inverse, donc en manipulant tous ces cristaux pour qu'ils bougent à grande vitesse autour de soit, l'air chaud et l'air froid se mélangent, créant un vent assez puissant pour détruire le nuage de sable.

Impressionnant, pour manipuler tous ces parchemins en forme de cristaux en même temps, exige une grande concentration en plein combat... il faut que je me débarrasse de cette ennemie à l'aide des autres participants, le faire tout seul ou y prendre part au corps-à-corps me rendrais vulnérable pour les phases à venir. Une fois que le tambour résonna dans toute l'arène, le corps lacéré mais toujours vivant de la cible, tomba en avant, à cause de la douleur et l'épuisement, même si c'était clair qu'il allait s'en remettre.

Un simple moment plus tard, une seconde rune lumineuse éclaira cette fois-ci, la fille effrayée tenant dans ses mains une rapière ainsi qu'un bouclier. Sans ne portait aucune importance au combat suivant, mes mains travaillaient déjà sur d'autres runes réparties sur des bouts de parchemins dissimulés sous le sable à divers endroits ainsi que sur les murs et mes vêtements.

Après les trois secondes de pause, les frères jumeaux étaient déjà en face de la fille et l'attaquèrent au corps-à-corps avec un grand bouclier dans les mains de l'un d'entre eux, utilisé pour faire reculer la fille et un gant recouvrant la main droite du second. Après quelques secondes de combat et de petites coupures sur le bras du jumeau au gant, la fille se cogna sur le mur et reçu immédiatement un coup de poing dans l'abdomen, la rendant inconsciente sur le coup.

Le second son de tambours retentit et la troisième lumière apparue sur la fille au sourire, avec des dagues dans ses mains et diverses runes sur des bouts de parchemin autour d'elle. Sans plus tarder, les quatre autres participants coururent vers la fille jusqu'au moment où l'un d'entre eux marcha sur un morceau de parchemin qui émit de la lumière pendant une fraction de seconde jusqu'à exploser et envoyer la fille noble voler même si elle se protégea grâce à son bouclier de cristaux.

Les trois autres personnes hésitèrent pendant assez de temps pour que la fille se déplace vers eux, dagues pointées vers le premier homme que j'ai observé qui, dans un moment de panique, se protégea en sacrifiant un bras et réussit à repousser la cible lorsqu'elle esquiva le coup de poing dirigé vers son visage. Transformant son parchemin en hache, il agit comme on nous l'a enseigné, ''Ne parlez jamais lors d'un combat, trop d'informations peuvent être perçues par l'ennemi si vous parlez. Un simple regard suffit à se faire comprendre par ses coéquipiers.'', et après un simple échange de regards entre les jumeaux et l'homme blessé au bras, ils coururent en triangle vers la cible, avec celui au bouclier placé au milieu de la formation.

C'est une trentaine de secondes plus tard que le combat pris fin grâce à l'arrivée de la fille noble qui manipula ses cristaux en dessous du sable pour qu'ils touchent la cible. Le tambour retentit et cette fois-ci, la rune éclaira la noble qui, dans un élan de surprise, se dirigea aussi loin que possible des autres participants et rappela tous ses cristaux pour qu'ils tournent autour d'elle à grande vitesse afin de repousser toutes les attaques dirigées vers elle. Trois secondes passèrent et les jumeaux accompagnés de la fille aux dagues se dirigèrent vers la cible.

La seule émotion pouvant se déposer sur mon visage s'installa, mes lèvres présentaient une légère courbe, indiquant que le sourire sadique présent lorsque mon plan se déroule sans problème avait pris forme. Le combat contre la noble fut entièrement manipulé, car, lorsque les jumeaux et l'autre femme voulaient reprendre leur souffle durant le combat, les runes transformant mes morceaux de parchemin tout autour d'eux en piques s'activèrent, les forçant à continuer le combat jusqu'à ce que la troisième minute passât et leur épuisement était trop important pour continuer à combattre, ce fut à ce moment que trois runes d'explosion s'activèrent, enveloppant les quatre participants.

Le tambour résonna autour de nous et la lumière éclaira l'un des jumeaux qui était inconscient dut à l'explosion. Sans gâcher une seule seconde, le premier homme que j'ai vu en entrant dans l'arène s'approcha de la cible et la toucha à l'aide d'une hache créée à partir de son parchemin. Encore une fois, le tambour résonna et cette fois-ci c'était à mon tour de devenir la cible. Donc, dans un élan de rapidité, je ne bougeai pas de ma position comme depuis le début de cet examen. Par ailleurs, je crois bien que j'étais le seul à ne pas être épuisé...

Mon ennemi me regarda et fronça les sourcils jusqu'à m'adresser la parole avec une voix remplie de dégoût,


-Tu vas enfin prendre part au combat ou tu vas rester ici sans bouger ?! Tu es censé être un sphinx et te battre dignement !

Portant le même masque de neutralité que d'habitude sur mon visage, je l'observai sans dire un mot, c'est ça, reste ici et gâche du temps à essayer de me faire parler pour que je puisse passer mon examen, je ne me suis jamais battu dignement et ce n'est pas aujourd'hui que je vais risquer de perdre pour de simples principes.


Voyant qu'il perdait son temps à discuter avec moi, il courut vers moi avec sa hache à deux mains et marcha sur une première rune de piques qu'il évita en sautant par-dessus cependant, lors de sa chute, ses pieds touchèrent une autre rune, une de lumière l'aveuglant et le forçant à faire un pas en arrière et à glisser sur une feuille de papier recouverte d'une rune diminuant la friction produite par celle-ci. Afin d'éviter la chute, il posa ses mains sur le sol, mais l'index de la main droite appuya sur un autre morceau de parchemin, cette fois-ci aussi chaud qu'un four, provoquant un bond en arrière et me faisant gagner encore quelques secondes.

Après de nombreux essais, et plusieurs minutes de combat, il arriva en face de moi et essaya de me trancher avec sa hache mais utilisant ma robe comme un bouclier, je pus m'en sortir sans aucune blessure mais je n'avais pas prévu qu'un autre participant se relève et me frappe avec un coup de bâton sur les genoux, me faisant tomber sans aucune résistance... Il faudrait vraiment que je m'entraîne à combattre au corps-à-corps pour éviter ce genre de choses.

Le tambour résonna et la rune s'activa sur l'homme à la hache, qui essaya de s'enfuir, mais ne remarqua pas qu'il avait marché sur une rune à cause de l'épuisement et le tambour résonna une nouvelle fois. Enfin, la dernière rune s'activa sur le deuxième jumeau qui se vit recevoir une gifle sur la joue de la part de l'homme lacéré qui s'est relevé spécialement pour me mettre à terre.


-Cela annonce donc la fin de l'examen, veuillez vous présenter au bureau des secrétaires pour obtenir le classement, annonça la femme à la queue-de-cheval.

Skorfeus

Grade Prétendant à la Maison
Messages : 4
Date d'inscription : 02/06/2016
Age : 18
Localisation : ...dans le désert

Identité
Classe: Sphïnx
Âge: 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen de sortie - Skorfeus

Message par Le Conte le Mar 14 Juin - 12:43

Marie-Thérésa-Juliette-Catherine resta silencieuse pendant un petit moment. Elle enregistrait le classement dans son parchemin, et regardait les membres sortir un par un, en jugeant leurs tenues.

- Tout cela est ridicule, commenta-t-elle enfin. J'ai connu bien mieux.

- Les Sphïnxs avaient de meilleures capacités dans mon temps, répondit son voisin avec une grimace dédaigneuse.

- Certains candidats avaient peut-être un peu de talent, tenta Glo.

- Dans ce cas, ce serait une once de talent, reprit la femme.

- Un tout petit bout de talent, continua Kli.

- Une petite goutte de sueur de talent, annonça poétiquement le dernier.

Ses deux partenaires acquiescèrent de la tête.

- Tu es vraiment un poète, Glo, accusa Mme. Dupont. Je me demande parfois ce que tu as à faire là.

Ses deux partenaires acquiescèrent de la tête.

- M'enfin. Vous avez vu ? Il y en avait un qui n'avait absolument pas soigné sa tenue. C'était terrible. On ne se rend pas à son examen comme cela. C'est vraiment affreux. J'hésite à lui retirer des points.

Ses deux partenaires acquiescèrent de la tête.

- Ou alors, c'est la nouvelle mode. On m'avait parlé de quelque chose comme cela. Le greunge je crois. C'est fascinant. J'aime beaucoup. Mis à part ça, je ne me souviens pas de sa façon de combattre. Vous l'avez vu, vous ?

- Non, répondirent les deux autres en même temps.

- Vous vous souvenez de son nom, vous savez où il est sur le classement ?

Les trois examinateurs se regardèrent dans le blanc des yeux. Puis elle reprit.

- On va demander au Code secret, proposa-t-elle.

Marie-Thérésa-Juliette-Catherine ouvrit à l'aide de sa signature l'Intelligence Artificielle qui reposait dans son parchemin.

Avis de l'examinateur et administrateur Keleen:
Désolé de ne pas t'avoir prévenu à temps :') !

M'enfin bref tu as refait ton Examen (ce qui devait être éprouvant) et cette fois c'est un sans-faute, je crois. Alors félicitations.
Parce que là on a droit à un superbe RP, bien détaillé et stratégique, à l'image du personnage que tu incarnes, observateur et stratège. On a droit à tout un combat épique et préparé à l'avance, et c'est tout beau. Bravo bravo, j'ai hâte de voir ce que tu vas produire sur le site si ce ne sont pas des combats !
avatar
Le Conte
Admin

Grade
Gardien des Secrets de ta Vie

Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Inconnue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Examen de sortie - Skorfeus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum